lundi 27 février 2017

cabaret 2017

JOURNEE INTERNATIONALE DES DROITS DES FEMMES

Nous vous proposons une spectacle de femmes ariégeoises :

TOUT CONTRE TOI

samedi 4 mars à 20h30 au jeu du mail à Pamiers.

et un avant scène "FEMMES EN VOIE D'EXTINCTION" par Regards de Femmes

toutes les femmes sont belles !


lundi 4 janvier 2016

RETOUR DU SPECTACLE ANNE SYLVESTRE


LA SOIRÉE DU SAMEDI 7 MARS 2015

La salle du jeu du mail était comble : 390 places réservées, une vingtaine de bénévoles sur les escaliers. Et des dizaines de coup de fil pendant une quinzaine de jours de personnes désespérées de voir affiché « complet » sur le site de réservation.

La deuxième partie, tant attendue :      Spectacle « AU PLAISIR »
            d’Anne Sylvestre avec Dorothée Daniel au piano.
Invitée par l’association REGARDS DE FEMMES de Pamiers,
pour la journée internationale des droits de femmes
Le samedi 7 mars 2015

voici la liste des chansons du concert de Pamiers :

Me voici donc
Si ce n'est toi c'est donc ton frère
Un mur pour pleurer
La reine du créneau
Xavier
Les gens qui doutent
Malentendu
Vous me trottez dans la tête
Comment je m'appelle
Clémence en vacances
Le 2ème oeil
Moire et satin
Il s'appelait Richard
Flou
Les hormones Simone
C'est chouette
Aveu
L'habitant du château
Le lac St Sebastien
Les blondes
Belle parenthèse
Petit bonhomme
Une sorcière


Une première partie d’une demi-heure par les femmes de l’association REGARDS de FEMMES
LA FEMME PHOQUE

Mise en scène : Carmen Samayoa et Jo Smith

Ecriture : Carmen, à partir d'un travail d'improvisation collectif, inspiré du conte de la femme phoque dans « femmes qui courent avec les loups » de Clarissa Pinkola Estès et dans l’album « la femme phoque » de Catherine Gendrin et Martine Bourre.

Création marionnettes : Jo Smith

Costume : Jo Smith assistée de Naïmé Schwab
Musique : Mari Boine, Anno Jiedna, Sofia Janck et Agélas Johtin

Distribution :
Femme­Phoque : Naïmé
Natatok : Odile avec Annick et Dominique
Les enfants : Odile et Fabienne
Narratrice : Cécile
La mer : Dominique et Nicole
Phoques, manipulatrices, ombres chinoises... : Annick, Dominique, Fabienne, Naïmé, Nicole, Odile,

RETOURS
Spectacle « AU PLAISIR »
d’Anne Sylvestre avec Dorothée Daniel au piano.
Samedi 7 mars 2015
à la salle du jeu du mail à Pamiers

Invitée par l’association REGARDS DE FEMMES de Pamiers,
pour la journée internationale des droits de femmes

9 mars 2015
Un grand merci à Anne Sylvestre qui nous a offert un grand moment d'émotion mêlé d’humour, une belle âme qui mérite bien sa place au firmament de notre estime parmi les plus grands enchanteurs de notre culture trop souvent malmenée.
Merci Madame, portez-vous bien et pour très longtemps encore car on espère retourner vous entendre aussi prochainement que possible.
Daniel Bourgues

Le 8 mars 2015
Merci et bravo à toute l'équipe pour votre audace ! je ne suis pas certaine que j'aurais osé prendre le risque de ce concert d'Anne! Il est vrai que le soutien de votre municipalité ce n'est pas rien ...salle + techniciens + piano ! Bon, j'imagine que cette  salle comble  a toutes les chances de vous permettre  d'équilibrer votre budget ... ou pas loin ! En souhaitant que quelques subventions vous aident à clore voire à aller au-delà...
Hors  ces considérations j'ai été très touchée par votre première partie, très, très belle ... symboliquement très à propos ! Et j'ai bien reconnu la patte de Carmen !

Je veux pourtant m'excuser car je n'ai pas trouvé "l'angle" pour écrire la chronique que j'espérais. Je m'attendais à ce que Anne nous offre un concert orienté sur les droits des femmes... ce qu'elle fait merveilleusement dans beaucoup de chansons ...
Je voulais écrire pour la journée du 8 ...mais je n'ai pas trouvé matière dans l'échange  du matin très intéressant au demeurant, ni vraiment dans le concert. Elle n'y a d'ailleurs pas fait allusion.

Alors je garde au cœur le souvenir de cette salle (beaucoup de connaisseurs !)...et de cette artiste majeure  ! Quelle auteure !
Je vous embrasse
Claude Fevre

13 mars 20015
Bonjour à tous !
Samedi dernier, en soirée, la salle du Jeu du Mail était comble à Pamiers pour accueillir Anne Sylvestre dans le cadre de la Journée Internationale des droits des Femmes, invitée par l'association "Regards de Femme".
Un conte inuit mis en scène par les militantes de cette association fut une bonne introduction au spectacle d'Anne.

Quand elle est entrée en scène, le temps a filé, filé, sans que l'on ne s'en rende compte. Nous étions sous le charme. Oui, Anne Sylvestre est décidément une "grande dame" ! En dépit d'une toux qui l'assaillait de temps à autre, (ce sont les aléas de l'hiver, n'est-ce pas), Anne Sylvestre nous a entraînés (comme elle sait si bien le faire) dans un tourbillons d'une quinzaine de chansons où humour, tendresse, poésie s'en donnaient à coeur joie, portés par cette voix inoubliable, si expressive et chaleureuse, mise en valeur et soutenue par les doigts de fée voltigeant sur le piano de Dorothée Daniel.

Depuis 2007 au Trianon, à l'occasion de son jubilé, je n'avais plus eu la chance d'assister à un de ses spectacles, de ses tours de chant. Je suis toujours subjuguée par la manière dont Anne traverse les années, comme si le temps qui passe n'avait pas d'emprise sur elle. Quelle présence ! Quelle vitalité ! Quelle proximité ! En l'écoutant, je me disais : "Voilà une femme libre !" Une femme libre et qui nous libère, qui, par ses chansons, nous aident à déplier nos ailes, à gagner la lumière... Comment ne pas me sentir "Une sorcière"... "Une sorcière comme les autres". Comment ne pas chanter aussi, à la fin à coeur ouvert : "Merci ! Grand merci !"
Amitiés !
Caty Cavaillès

Le 11 mars 2015
Coucou Odile, 
Merci pour ton mot, je suis rentrée pleine d'une belle énergie après ce beau concert à Pamiers. Les nuits s'arrangent petit à petit, de la patience et beaucoup de réconfort... Pas facile d'être une maman qui part jouer, je crois que c'est ce que notre Arsène est en train de comprendre (et moi aussi)!
En tout cas, merci pour ce bel accueil et à une prochaine fois!
       Bises
Dorothée Daniel

Coucou.
Je viens de faire cours toute la journée et hier j'étais un peu dans le brouillard. C'est donc bien tard que je viens te remercier.. C'était vraiment très gentil de m'inviter et de nous traiter si bien. Anne était ravie et moi toujours heureuse de voir des gens découvrir son talent !  Je viens de trouver l'article de la dépêche. Heureusement ils ont choisi la photo la moins moche (le journaliste m'avait montré les autres !)
Mais peux-tu m'aider ? Je n'ai pas entendu Anne lire Coquelicot ?!?
Je dormais ? J’ai oublié ? Ou il a inventé ? Je t'embrasse. Merci mille fois pour toute cette belle énergie déployée !
Nadja Ringard

Petit déj’ littéraire
Samedi 7 mars 2015 à la médiathèque de Pamiers

Le hall de la médiathèque est plein d'admiratrices et d'admirateurs (ils sont moins nombreux!) pour ce petit déj’ littéraire avec Anne Sylvestre, auteure, compositrice, interprète et maintenant écrivaine invitée par Regards de Femmes et la médiathèque de Pamiers, autour de son livre « Coquelicot et autres mots que j'aime » (édition Points collection dirigée par Philippe Delerm). Le débat est animé par le libraire du Bleu du ciel et la directrice de la médiathèque.
L'ambiance est chaleureuse. Tout de suite elle nous met à l'aise par la simplicité de ses propos. Elle manifeste son caractère bien trempé lors de réponses à des questions auxquelles elle ne souhaite pas répondre, avec cette détermination qui la caractérise bien. Elle choisit son chemin ! Il ne sera pas question de l'emmener où elle ne le souhaite pas !
 
Plusieurs textes sont lus.
Elle commence elle-même par « coulisses » pour nous rappeler la fragilité de l'artiste à chaque entrée sur scène, et le courage insensé qu'il faut avoir pour continuer !
Elle nous dit la complicité de son éditeur qui accepta les pointillés sur la page pour couper le texte « cigarette ». Elle nous amuse à la lecture de «Réaupol Sebastomur »
Et des spectatrices, spontanément nous offre une lecture : une amie grecque nous fait voyager dans « labyrinthe », une autre dans l'infini de « île et lac », la directrice nous entraîne dans les jeux de notre enfance avec « Agate ».
Et puis jaillissent des témoignages émouvants, des remerciements pour la profondeur des messages dont Anne Sylvestre se fait porteuse et qui ont aidés, certains, certaines à mieux traverser des moments de leur vie.
Et même, nous avons pu entendre « porteuse d’eau » chantée par une femme très émue et un professeur de français témoigner du travail sur des textes de femmes avec sa classe au collège Bayle de Pamiers se terminant par « une sorcière comme les autres ».
Une belle émotion parcours la salle.
Puis vient le temps des dédicaces, pour croiser un court moment le vert profond de son regard et emporter avec soi un peu de cette belle énergie de vie et de cette grande sensibilité dont elle est porteuse.
Regards de Femmes, nous le redisons, est fière de l'avoir invitée et permis ainsi à tant de personnes de retrouver une grande artiste !
Naïmé de Regards de Femmes


ARTICLE DE PRESSE
Anne Sylvestre susurre ses jolis coquelicots à la médiathèque
Article dans la dépêche du midi 10 mars 2015
http://www.ladepeche.fr/article/2015/03/10/2063316-anne-sylvestre-susurre-ses-jolis-coquelicots-a-la-mediatheque.html
Anne Sylvestre en dédicace à la médiathèque./ Photo DDM J-L.G.

Anne Sylvestre a attiré les foules, samedi, au cours de sa venue à Pamiers, dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes. Avant son concert le soir-même à la salle du Jeu-du-Mail, elle était l'invité du «P'tit déj littéraire» de la médiathèque pour la présentation de son livre «Coquelicot et autres mots que j'aime». Sollicitée par Philippe Delerm, directeur de collection chez Plon, l'artiste emblématique de la chanson française a accepté d'écrire non pas un récit mais une mosaïque de mots. Des mots qui lui parlent, qu'elle traite de différentes façons, se laissant porter par la sonorité, le sens, l'émotion et les souvenirs qu'ils font resurgir. Qu'ils soient mélancoliques surprenants, nostalgiques, empreints de poésie, de musicalité, d'images, à travers ces mots qui la touchent, elle y dévoile une partie de son intimité et s'y raconte. À la lecture de quelques textes par le public, au jeu des questions, c'est avec simplicité, délicatesse et humour que la chanteuse s'exprime et commente les mots choisis ou ceux qu'elle préfère : «Escalier», «Agate», «Alsace», «Tomber d'énue», «Débarouler», «Coulisses» etc.
Pour clore cette rencontre, Anne Sylvestre s'est permis de lire avec bonheur le tout premier mot de son ouvrage : «Coquelicot». Un cri, un appel et un mot de joues rouges et de course folle dans les blés...
J-L.G.

lundi 26 janvier 2015

LA PETITE ROQUETTE

"une prison machine" 

pour la JOURNÉE DES DROITS DES FEMMES
Regards de Femmes et la MJC de Pamiers proposent un documentaire de Guillaume Attencourt (durée 77min) et un débat avec Nadja Ringart, ancienne détenue de la prison.
jeudi 5 mars 2015 à 20h à la MJC de Pamiers
entrée libre

La Petite Roquette, cela ne vous dit rien? Cette prison pour femmes, à Paris, construite en 1836, a fermé ses portes en 1973, après le transfert de ses prisonnières à Fleury-Mérogis. Un an plus tard, elle a été rasée. Le réalisateur a recueilli la parole de nombreux témoins de la prison encore vivants : détenus, surveillantes, éducatrices…

Débat avec Nadja Ringart, sociologue et féministe, qui a été détenue à la petite Roquette trois mois en préventive pour des raisons politiques avant d’être mise en liberté provisoire puis condamnée à 6 mois avec sursis.
 

samedi 24 janvier 2015

AU PLAISIR, spectacle d'ANNE SYLVESTRE


REGARD de FEMMES est fière d'avoir invitée Anne Sylvestre à Pamiers
pour la journée internationale des droits des femmes 2015.


Les places pour le spectacle   "AU PLAISIR"
avec Dorothée Daniel au piano  sont disponibles dès maintenant.

Vous pouvez les acheter en ligne sur  regardsdefemmes.festik.net
ou bien à l'office du tourisme de Pamiers.

Comme chaque année le spectacle a lieu à la salle du Jeu du Mail
samedi 7 mars 2015
à 20h30 - ouverture des portes à 19h45.
Mais contrairement à d'habitude - il faut bien changer un peu - il n'y a pas de repas, simplement une buvette.
Mais comme d'habitude, REGARDS de FEMMES sera sur scène pour la première partie.


"AU PLAISIR"
"Une promenade du côté de certaines chansons, plus ou moins anciennes, oubliées ou plutôt mises de côté pour un temps, le temps qu’elles se reposent, ou encore négligées, méconnues, inaperçues à l’ombre d’autres plus brillantes, pour leur redonner un petit coup de neuf, d’actualité, par de nouvelles alliances, de nouvelles constructions … 
Sachant que chaque tour de chant serait légèrement différent des autres et que si d’aventure il s’y glissait çà et là de nouvelles chansons, ça serait la surprise.
          Pour le plaisir, juste pour le plaisir !
"

et REGARDS de FEMMES vous réserve d'autres surprises autour d'Anne Sylvestre dont elle vous parlera plus tard.
REGARDS de FEMMES est heureuse de pouvoir bientôt partager avec vous le bonheur d'écouter Anne Sylvestre.

samedi 15 novembre 2014

l'imposture

documentaire québécois de Eva Lamont
"la prostitution mise à nu"
fait de témoignages d'anciennes prostituées.
samedi 29 novembre  à 20h
à la MJC de Pamiers
Avec lucidité et courage, elles dévoilent la face cachée de ce prétendu «travail du sexe» >> 
qui ne relève pas d’un choix éclairé procurant richesse, plaisir et liberté. 
Elles ont 22, 34 ou 48 ans. 
Ces femmes mènent un âpre combat pour retrouver quiétude et sécurité, reprendre le contrôle sur leur vie 
et se réinsérer socialement.

mardi 4 novembre 2014

JOURNEE POUR L’ELIMINATION DES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES

Pourquoi cette journée ? 
voici ce que répond l’ONU qui,
en 1999 a proclamé le 25 novembre Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, et a invité les gouvernements, les organisations internationales et les organisations non gouvernementales à organiser ce jour-là des activités conçues pour sensibiliser l'opinion au problème.
(site de l’ONU  http://www.un.org/fr/events/endviolenceday/documents.shtml)

Parce que :
  •    La violence contre les femmes est une violation des droits de l’homme.
  •    La violence contre les femmes résulte d’une discrimination à l’égard des femmes, tant dans le droit que dans les faits, ainsi que de la persistance d’inégalités entre hommes et femmes.
  •    La violence contre les femmes a de lourdes conséquences et peut empêcher la réalisation de progrès dans certains domaines, comme l’élimination de la pauvreté, la lutte contre le HIV/sida et la paix et la sécurité.
  •   La violence contre les femmes et les filles n’est pas inéluctable et sa prévention est non seulement possible mais essentielle.
  •  La violence contre les femmes est un problème mondial. Jusqu’à 70 pour cent des femmes sont victimes de la violence au cours de leur vie

Et en France, en 2013, voici quelques chiffres communiqués le ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes
  •   121 femmes sont été tuées par leur conjoint ; 
  • 83 000 ont été victimes de viol ;
  • 210 000 ont été victimes de violences physiques ou/et sexuelles

L’association REGARDS DE FEMMES de Pamiers participe à la sensibilisation de toutes et tous, du plus jeunes ou plus vieux, sur les violences faites aux femmes et propose des actions tout au long de la semaine :

La projection du documentaire  L'IMPOSTURE pour l'abolition de la prostitution
  samedi 29 nov    MJC de Pamiers à 20h
La tendance actuelle à faire de la prostitution un métier « comme un autre » est démentie par des
femmes qui ont été prostituées. Avec lucidité et courage, elles dévoilent la face cachée de ce
prétendu «travail du sexe» qui ne relève pas d’un choix éclairé procurant richesse, plaisir et liberté.
Elles ont 22, 34 ou 48 ans. Ces femmes mènent un âpre combat pour retrouver quiétude et sécurité, reprendre le contrôle sur leur vie et se réinsérer socialement.

La projection du film  PHILOMENA
mardi 25 nov au Rex de Foix à 20h30
Philomena, une Irlandaise ayant accouché adolescente dans un couvent, n'a aucune nouvelle de son fils, adopté contre son gré. Le jour des 50 ans de la naissance de son fils, en 2002, elle en parle.
programmation proposée par  soroptimist


Des installations : 148 fleurs pour 148 femmes
mercredi 26 nov à la MJC de Pamiers 10h à 17h
samedi 29 nov à la médiathèque de Pamiers 10h à 17h

mardi 7 octobre 2014

journée de non-prostitution le 5 octobre


Le 5 octobre de chaque année, partout dans le monde,  c’est la Journée internationale de non-prostitution.
 
Des initiatives sont prises un peu partout.
A Pamiers, l’association REGARDS DE FEMMES projettera le samedi 29 novembre à la MJC à 20h le documentaire « L’IMPOSTURE » de Eva Lamont : la prostitution mise à nue.
« La tendance actuelle à faire de la prostitution un métier « comme un  autre » est démentie par des femmes qui ont été prostituées. Avec lucidité et courage, elles dévoilent la face cachée de ce prétendu «travail du sexe» >> qui ne relève pas d’un choix éclairé procurant richesse, plaisir et liberté. Elles ont 22, 34 ou 48 ans. Ces femmes mènent un âpre combat pour retrouver quiétude et sécurité, reprendre le contrôle sur leur vie et se réinsérer socialement.
A l’ONU, le samedi 20 septembre, Emma Watson (actrice britannique, qui a été nommée ambassadrice d'ONU Femmes, une agence des Nations Unies consacrée à la défense de l'égalité et l'indépendance des femmes dans le monde) a fait un discours poignant sur l’égalité des genres et la place qu’y ont les hommes ( campagne http://www.heforshe.org/ (Lui pour elle)).
Lien de la video du discours
https://www.youtube.com/watch?v=Fmi8kr-YGLg
Au Quebec, la Concertation des luttes contre l’exploitation sexuelle (CLES) marque cette date en lançant une campagne sur les réseaux sociaux intitulée « Ni client, ni complice! Refusons la banalisation de l’exploitation sexuelle ».  http://niclientnicomplice.tumblr.com/
La CLES invite donc les femmes et les hommes à prendre position contre la banalisation croissante du phénomène social inégalitaire, raciste, sexiste et violent qu’est l’exploitation sexuelle en affirmant qu’ils et elles ne seront « Ni client, ni complice », une affirmation qu’il est possible de faire en partageant l’image de la campagne sur les réseaux sociaux avec le mot clic #NiClientNiComplice ou en envoyant un auto-portrait sur le Tumblr de la campagne.


QUELQUES PISTES DE REFLEXIONS
La prostitution est profondément inégalitaire. Elle se nourrit des inégalités systémiques et touche particulièrement les femmes, les personnes pauvres, étrangères, vivant avec un handicap, un problème de consommation ou un vécu de violence.
Elle est également extrêmement dangereuse, les personnes prostituées connaissent un taux de mortalité 40 fois supérieur au reste de la population.
Il ne s’agit pas d’un simple « choix individuel » et jamais ce phénomène social ne devrait faire l’objet de blagues ou de banalisation.

Pourtant, la prostitution est normalisée de nombreuses façons. Y contribuent le discours voulant qu’il s’agit d’un « métier comme un autre » mais également les films et émissions de télé qui l’utilisent à des fins comiques (The Hangover, Family Guy, Les beaux malaises, etc.) ou encore romantiques (The Sessions, Pretty Woman, etc.).
Ce traitement « à la légère » occulte complètement la violence et la misère qui accompagnent dans la réalité la prostitution et contribue à modifier notre perception du phénomène, le rendant bénin voire comique ou attrayant.

Nous invitons les hommes à prendre une part active à la lutte contre l’exploitation sexuelle en affirmant leur refus d’être clients de la prostitution et demande à toutes et tous de refuser de banaliser cette violence.
RDF
Le 5 octobre 2014


samedi 4 octobre 2014

l'abolition de la prostitution

LA MARCHE DE ROSEN HICHER
Larmes aux yeux, intense émotion, admiration infinie devant le courage magnifique de Rosen Hicher ! En se battant pour la fin de l'impunité des viols tarifés (système prostitueur = viols tarifés), Rosen Hicher fait avancer la lutte contre l'ensemble des violences patriarcales infligées aux femmes et aux enfants. 
Depuis le 3 septembre, Rosen Hicher, survivante de la prostitution, marche pour l'abolition de la prostitution. Partie de Saintes, elle ralliera Paris le 12 octobre, et aura rencontré sur sa route élu-e-s, habitant-e-s des villes et villages traversés pour les sensibiliser sur la nécessité d'abolir le système prostitueur. Vous aussi, vous pouvez soutenir Rosen dans sa lutte !
https://marchepourlabolition.wordpress.com 
En effet, les "clients" prostitueurs (voir http://prostitueurs.tumblr.com/) achètent des violences misogynes (dans l'écrasante majorité des cas, ils ciblent des filles et/ou des femmes), ainsi que l'impunité de ces violences. Tant qu'ils peuvent acheter ces permis de déshumaniser, violer, chosifier autrui, en toute impunité, tant qu'ils font exister l'un des plus grands et plus prospères secteurs du crime organisé, l'impact des dispositifs de prévention des violences machistes, des actions d'éducation à l'égalité filles-garçons/femmes-hommes et des mesures de punition des délits et crimes sexistes, est considérablement amoindri (cf : http://www.slate.fr/tribune/65433/abolir-systeme-prostitueur-droits-humains). 

Rejoignez le rassemblement initié par Abolition 2012 et dites NON à la dernière violence patriarcale encore TOTALEMENT impunie ! 


Dimanche 12 octobre, Rosen Hicher arrivera à Paris. 
Venez l'accueillir au terme de sa marche de 800 km pour l'abolition du système prostitueur. 

Rassemblement d’accueil de Rosen à Paris dimanche 12 octobre à 13h30, Place Saint Philippe du Roule, 8ème arrondissement. 
Prises de parole des soutiens, point presse, pique-nique, puis lancement de la marche vers le Sénat !

http://abolition13avril.wordpress.com/2014/10/02/venez-accueillir-rosen-le-12-octobre/

Pour partager ce reportage de Canal + sur la marche de Rosen : http://www.canalplus.fr/c-infos-documentaires/c-la-nouvelle-edition/pid6850-le-replay.html?vid=1140203

vendredi 19 septembre 2014

contestation de l'élection miss prestige ariège

Cette élection aura lieu le samedi 20 septembre 2014 à Pamiers 


Notre association agit pour les Droits des Femmes et de l’Égalité, et pour l'élimination des violences faites aux femmes.


Elle combat les stéréotypes de genre, informe et fait de la sensibilisation tous publics sur ces sujets. C'est pourquoi elle s'insurge contre l'exhibition et la sélection de corps de jeunes femmes, et s'étonne que ce type de manifestation puisse encore se produire.

Rappelons que pour participer, il faut obligatoirement mesurer au moins 1 m 70, avoir entre 18 et 25 ans, ne pas être maman, ne pas avoir d'engagement de couple etc...

Pour nous 
          toutes les femmes sont belles, 
                                   elles ont toutes une tête et un corps.
Elles ne sont ni à exposer, ni à sélectionner.

Regards De Femmes invite toutes les femmes et tous les hommes à boycotter cette manifestation d'un autre âge.

si vous voulez savoir ce qu'est une "bonne miss", voici l'interview de Mme de Fontenay par la Dépêche du Midi

NOTRE POINT DE VUE  DANS LA PRESSE ET A LA RADIO

voici un interview à Radio Transparence "
"Regard de Femmes" ne veut plus de concours de miss, et puisque Miss Prestige Ariège sera élue dimanche à Pamiers, c'est avec malice que les militantes se sont elles même grimées en reines de beauté. De l'humour dans le militantisme c'est pas tous les jours, alors on prend."

un article dans LA GAZETTE ARIEGEOISE



un autre article dans LA DEPECHE DU MIDI
 

un interview dans Ariègenews avec une photo et un très bel article :

Cette manifestation aura lieu samedi à 20 h salle Fernan à Pamiers. Une opportunité saisie par l’association appaméenne Regard de Femmes qui milite depuis une dizaine d’années sur la place des hommes et des  femmes dans la société. Des ateliers de réflexion, d’expression artistique interculturelle et une implication prépondérante dans les manifestations organisées dans la vie de la cité au moment des journées contre les violences faites aux femmes (le 25 novembre) ou autour de la journée de la femme (le 8 mars).

Aujourd’hui si Carmen, Odile, Naïmé, Annick appellent au boycott de cette élection c’est que, pour y participer il faut obligatoirement mesurer au moins 1,70, avoir entre 18 et 25 ans, ne pas être maman, ne pas avoir d’engagement de couple... autant de stéréotypes de genre contre lesquels elles s’insurgent. «Pour nous toutes les femmes sont belles, elles ont toutes un corps et une tête, elles ne sont ni a exposer, ni à sélectionner comme des bêtes à concours sur les foires. C’est pour nous une manifestation d’un autre âge !» 
La tyrannie de la beauté

 Car au-delà de ce concours de Miss beaucoup de femmes dans la vie de tous les jours sont confrontées à ces clivages notamment dans la recherche d’un emploi où la tyrannie de l’apparence, de l’âge, de la maternité peuvent rapidement devenir une discrimination à l’embauche. «C’est pour cette raison que nous militons pour le CV anonyme», indique Odile.
Ce culte de image omniprésent dans la société de consommation où des le plus jeune âge les petites filles sont conditionnées: les concours de mini miss en sont une caricature, mais que dire des parents qui offrent des chaussures à talons, des vêtements de femmes, des séances de chirurgie esthétique à ces préadolescentes de 10-12 ans?

Un stéréotype qui règne en maître et un code esthétique en tyran.

Parfois même relayé ou devancé par le monde de la mode. Pour certaines marques, «seules les maigres ont accès au succès». Que dire de toute cette génération qu’on pousse à la dévalorisation par le poids?

Récemment une griffe australienne a sorti une taille «000» correspondant à une taille 28 (tour de taille de 58 cm soit celui d’une fillette de 10-12 ans). Combien de femmes adultes rentrent dans un 12 ans et combien de jeunes filles vont «mourir de faim» pour y parvenir?

Naïmé et ses amies partagent davantage les valeurs des «créatifs culturels», une famille socioculturelle comptant entre 17 et 20 % de la population (dont2/3 de femmes) qui cherche à favoriser la faible dépendance vis-à-vis des modes de consommation industrialisés et favoriser davantage le développement personnel et spirituel. «Nous privilégions la réflexion sur la qualité de la vie par rapport à l’alimentation, au logement, aux échanges à l’échelle du monde».

Loin des discours féministes des années post 68, l’association Regard de Femmes parle de solidarité et de complémentarité entre les genres et non plus d’affrontement: «on s’insurge contre ce genre de compétition réductrice et dépassée, poursuit Odile pour qui énormément de travail reste encore à faire. Beaucoup de gens en pâtissent, beaucoup de filles qui ne correspondent pas aux diktats de ces canons et qui ne se sentent pas bien dans leur corps, dans leur tête. Il faut arrêter c’est pour cette raison qu’on appelle au boycott». Une action militante invitant à la réflexion.

                                                                     Laurence Cabrol

VOICI UN PHOTO MONTAGE DE QUICHE POUR CAUSETTE, la revue plus féminine de la tête que du capiton.